À quelle vitesse un cheval peut-il courir ? (vitesse maximale et moyenne)

Si vous êtes un amateur de chevaux ou si vous envisagez d’en acheter un, vous vous demandez probablement à quelle vitesse un cheval peut courir et quels sont les facteurs qui influent sur sa vitesse. La vitesse moyenne des chevaux est de 21 à 27 km/h, mais certains chevaux de course célèbres courent incroyablement vite et ont atteint des vitesses plus élevées.

Cependant, ce n’est qu’une question de statistiques car il peut être difficile de comparer deux types de chevaux totalement différents. Certains d’entre eux sont les plus rapides, mais uniquement sur la courte distance. D’autres sont peut-être plus lents, mais plus endurants, et peuvent donc vous surprendre lorsqu’il s’avère qu’ils sont plus rapides à long terme.

Vitesse d’un cheval

Le cheval se déplace de quatre façons : au pas, au trot, au galop et au galop.

  • Pas : Le cheval lève un pied à la fois et suit un rythme à quatre temps en marchant. Il s’agit d’une démarche naturelle du cheval lorsqu’il se déplace à une vitesse de 2 mètres par seconde.
  • Trot : Ce type d’allure rappelle le jogging et suit un rythme à deux temps. Le cheval moyen peut parcourir 10 mètres par seconde à ce rythme.
  • Galop : C’est la variation la plus rapide du mouvement du cheval, à quatre temps.

Allure

Vitesse moyenne

Pas

6,9 km/h

Trot

12,9 km/h

Galop

40,2 - 48,3 km/h

À quelle vitesse un cheval peut-il courir ?

La vitesse moyenne d’un cheval de course est d’environ 64 à 70 km/h. Les animaux rigoureusement entraînés peuvent l’atteindre en moins de 20 secondes. Cependant, la plupart d’entre eux ne peuvent pas courir plus vite que 32 à 48,5 km/h en moyenne avec un cavalier sur leur dos.

La vitesse de galop la plus rapide enregistrée est de 88,5 km/h. Les Quarter Horses américains peuvent l’atteindre en sprintant sur une distance inférieure à 400 m.

La vitesse de pointe enregistrée sur 400 m est toujours inférieure. Winning Brew, un pur-sang de deux ans, a couru 70,76 km/h au Penn National Race Course en 2008.

Même s’il n’est pas le cheval le plus rapide de l’histoire, Eclipse est le pur-sang le plus titré de tous les temps. Il s’agit d’un cheval de course invaincu qui vit en Angleterre au 18e siècle. Ce cheval a remporté dix-huit courses fantastiques, dont onze King’s Plates.

Vitesse de pointe des races de chevaux célèbres

Race

Vitesse de course moyenne

American Quarter

72,5 - 88,5 km/h

Andalou

72,5 - 80,5 km/h

Trotteur Orlov

72,5 km/h

Paint Horse

64,5 km/h

Mustang

56,5 - 80,5 km/h

Akhal-Teke

56,5 - 72,5 km/h

Pur-sang

56,5 - 71 km/h

Arabe 55

64.5 km/h

Appaloosa

48,5 - 64,5 km/h

Cheval sauvage

48,5 - 64,5 km/h

Standardbred

48,5 - 56,5 km/h

Cheval Shire

48,5 - 56,5 km/h

Cheval frison

40 - 48,5 km/h

Cheval belge

40 km/h

Cheval gitan

35,5 km/h

Cheval Clydesdale

32 km/h

Cheval Morgan

32 km/h

Cheval miniature américain

29 - 32 km/h

Selle Français

24 km/h

Trait de la Forêt-Noire

22,5 km/h

Quel est le cheval le plus rapide de tous les temps ?

Selon les archives officielles, le cheval le plus rapide de tous les temps est un Quarter horse de course appelé A Long Goodbye. En 2005, ce cheval a galopé à 88,5 km/h, ce qui est la plus grande vitesse jamais enregistrée chez les chevaux.

Les Quarter horses sont connus comme les sprinters du monde des courses et sont traditionnellement courus sur une distance de 400 m.

Leur arrière-train fort et musclé propulse leur corps vers l’avant avec une énorme puissance, ce qui leur permet de dépasser toute autre race sur une courte distance.

Facteurs qui déterminent la vitesse des chevaux

vitesse chevaux

Étonnamment, la longueur des jambes et la hauteur totale des chevaux ne sont pas des facteurs cruciaux qui affectent leur vitesse. Au contraire, les chevaux aux longues jambes ont souvent du mal à les faire avancer rapidement, ce qui rend ces animaux plus lents que ceux aux jambes plus courtes.

Par exemple, le pur-sang est plus grand que le quarter horse, mais il est toujours légèrement plus lent. Dans ce cas, l’élément crucial est la longueur et la cadence des foulées des chevaux.

Les facteurs qui influencent la vitesse sont la race, la santé, l’âge, la circulation de l’air dans le système respiratoire, les caractéristiques individuelles et le poids que les chevaux portent pendant la course.

Certains chevaux sont naturellement plus athlétiques et en meilleure santé, tandis que d’autres sont nés pour courir vite. L’entraînement, la motivation et la condition physique sont également essentiels. Peu importe les capacités physiques d’un cheval, il ne courra pas vite s’il n’est pas intéressé par ce type d’activité.

A lire aussi :  Solarium pour cheval : avantages, types, prix et meilleures marques

D’un autre côté, un cheval qui aime courir obtiendra presque toujours de meilleurs résultats que prévu. Cependant, quelques facteurs sont essentiels lorsqu’il s’agit de vitesse. Jetons-y un coup d’œil.

1. Génétique

Les races de chevaux présentent des possibilités génétiques différentes pour la course, l’entraînement et le saut. Cela dépend à la fois des gènes hérités et des conditions de vie. Dans la nature, la course est la priorité du cheval, son mécanisme de défense et une condition de survie.

En fait, il s’agit d’un fondement de la sélection naturelle, de sorte que seuls les animaux les plus rapides peuvent survivre. C’est pourquoi les éleveurs de chevaux de course sont si stricts en matière de génétique. Ils prennent soin de ne choisir que les meilleurs chevaux, les plus sains et les plus rapides, afin d’obtenir une progéniture supérieure.

Cela ressemble beaucoup à une sélection naturelle, mais mise en œuvre dans des conditions non naturelles. En conséquence, vous pouvez reconnaître plus de 300 races de chevaux différentes dans le monde.

2. Anatomie

Comme vous pouvez le deviner, les chevaux courent vite grâce à des muscles proportionnés et très fonctionnels et à un squelette robuste. Comme tout autre animal, ils possèdent des fibres musculaires à contraction lente et à contraction rapide.

Toutefois, la composition distincte des fibres musculaires diffère selon les races, ce qui les rend adaptées à des activités particulières. Par exemple, les chevaux ayant plus de fibres à contraction lente sont meilleurs dans les compétitions de longue distance. Ils sont plus lents mais endurants à des vitesses plus faibles.

D’autre part, les sprinters ont plus de fibres musculaires à contraction rapide. Ils sont donc meilleurs dans les courses courtes où il est crucial de développer la vitesse maximale.

En outre, les chevaux ont un cœur gros et très actif. Croyez-le ou non, jusqu’à 284 litres de sang circulent dans le cœur d’un cheval de course chaque minute. Ainsi, son corps reçoit en permanence l’oxygène dont il a besoin pendant les exercices intenses et peut accélérer quand il le faut sans conséquences négatives.

3. Sexe

Le sexe n’affecte pas la vitesse du cheval. La différence de vitesse entre les poulains et les pouliches ou entre les chevaux femelles et mâles de moins de quatre ans n’est que de 1 %. Cependant, vous devez savoir que les mâles castrés sont plus obéissants et plus calmes que les non castrés.

4. L’enjambement

L’enjambée est la distance qu’un cheval parcourt en un seul bond. En d’autres termes, c’est la distance entre l’endroit où le sabot du cheval touche le sol et le suivant où le même sabot touche la terre, quelle que soit l’allure.

La longueur moyenne de la foulée d’un cheval de course est de 6 m, mais on a constaté que le champion Man O’ War avait une longueur de foulée impressionnante de 8,5 m.

5. Cadence des foulées

C’est le nombre de foulées que les chevaux de course accomplissent dans un temps donné. Cette cadence est généralement de 130 à 140 foulées par minute, mais la cadence des vrais champions peut dépasser les 160 foulées par minute.

6. Angle de foulée

L’angle de foulée est l’écart entre le pied avant et le pied arrière d’un cheval, mesuré au point de poussée du pied arrière. Il est crucial pour calculer dans quelle mesure l’animal peut s’aplatir pendant la course. En règle générale, les chevaux dont l’angle de foulée est plus élevé et supérieur sont plus rapides et ont des foulées plus longues.

7. Jockey

La posture des jockeys peut considérablement augmenter ou réduire la charge sur le dos du cheval et affecter directement sa vitesse de pointe. C’est pourquoi les jockeys sont souvent assis en position accroupie pour minimiser les mouvements inutiles et perturber la course des chevaux. Un autre élément crucial est le poids du jockey, car les jockeys plus lourds réduisent la vitesse de pointe du cheval.

8. Surface de la piste

Une piste mal entretenue peut effectivement neutraliser l’entraînement intense et l’optimisation de la foulée. Par exemple, les chevaux peuvent s’enfoncer un peu sur les pistes humides, l’animal a donc besoin de plus d’énergie et de temps pour effectuer chaque foulée. Cela limite considérablement la vitesse maximale du cheval.

Anatomie d’un cheval qui court

Chaque cheval possède les mêmes composants utilisés pour faire bouger son corps. Cependant, la confirmation des races de chevaux varie, ce qui se traduit par des capacités différentes. Certains peuvent mieux tirer un chariot, tandis que d’autres peuvent courir plus longtemps ou plus vite. Qu’est-ce qui différencie un animal pour lui permettre d’être le cheval le plus rapide ?

L’anatomie du mouvement chez les chevaux peut être divisée en deux parties, le squelette et les muscles. Le squelette est la structure porteuse, et les muscles recouvrent et contrôlent le mouvement de la structure.

A lire aussi :  Comprendre la Glucosamine pour votre cheval [Guide complet]

Des groupes de muscles travaillent ensemble pour propulser un cheval en avant lorsqu’il court. Si les groupes de muscles sont correctement proportionnés, ils accomplissent bien leurs tâches et le cheval court vite.

L’objectif est d’étirer puis de faire reculer le cadre du cheval ; plus l’étirement est long et plus le recul est rapide, plus la vitesse est élevée.

Quelle est la combinaison parfaite de cadre et de muscle ? Moyenne. Un cheval de taille moyenne dans tous les aspects de sa conformation est le spécimen idéal pour la course. Les chevaux de grande taille ne sont pas plus rapides.

Les chevaux plus musclés ou plus maigres ne courent pas plus vite, une taille moyenne avec une musculature de proportion moyenne donne les chevaux les plus rapides.

Eclipse, un pur-sang du 18e siècle, est considéré comme le plus grand cheval de course de l’histoire. Il a remporté ses 18 courses et gagnait généralement de 10 à 20 longueurs.

Des chercheurs ont étudié le squelette d’Eclipse et ont construit un modèle informatique pour recréer ses mouvements de course ; ils étaient déterminés à découvrir ce qui rendait ce cheval si génial. Leur conclusion : il avait une constitution moyenne.

Quatre-vingt pour cent du temps où un cheval court, ses jambes ne touchent pas le sol. Un grand cheval doit être équilibré, et Eclipse était exactement cela, un cheval équilibré de taille moyenne. L’équilibre est la clé des chevaux les plus rapides de tous les temps.

Les moyens de faire courir le cheval plus vite

vitesse maximale d un cheval

Même si vous pouvez penser que la vitesse de pointe d’un cheval ne dépend que de facteurs indépendants de votre volonté, ce n’est pas tout à fait vrai. En fait, vous pouvez faire quelques choses pour améliorer les performances de votre cheval.

Un entraînement régulier

Ne sautez jamais l’entraînement, car votre cheval a besoin de courir régulièrement. Ce n’est qu’ainsi qu’il pourra réaliser son potentiel et devenir rapide. N’oubliez pas que vous ne devez pas pousser votre animal à ses limites tous les jours, car cela peut provoquer des blessures.

L’essentiel est de déterminer le type d’entraînement idéal pour votre cheval et son intensité. Un entraînement persistant permettra d’augmenter la vitesse du cheval.

Respiration

Vérifiez toujours si les voies respiratoires du cheval sont dégagées avant l’entraînement. Tout problème respiratoire aura un impact négatif sur ses performances.

Alimentation et soins de qualité

Vous ne pouvez espérer de bons résultats que si vous donnez à votre cheval une alimentation de qualité. Son alimentation doit être riche en protéines, graisses et glucides nécessaires, mais il est également essentiel de lui proposer des compléments pour améliorer sa forme et sa santé.

FAQ

Quelle distance peut courir un cheval ?

La distance n’est pas un problème pour la plupart des chevaux. À moins que vous ne l’ayez gardé à la maison sur un sol mou et que vous vouliez soudainement qu’il parcoure 320 km à grande vitesse. Cela ne marchera pas.

Avec une vitesse maximale de 88 km/h, un cheval peut couvrir jusqu’à 110 kilomètres en maintenant sa vitesse. Bien sûr, la couverture du sol et la vitesse maintiennent de multiples facteurs. Le type de terrain, les obstacles et les virages peuvent nécessiter une diminution de la vitesse pour faciliter les manœuvres. Néanmoins, un cheval sauvage qui fuit un danger peut maintenir une telle vitesse pendant plusieurs kilomètres pour rester en sécurité.

Les chevaux de course ne sont pas forcément très performants en matière de vitesse à l’état sauvage. Les chevaux domestiques ont besoin d’un terrain familier pour atteindre la vitesse maximale. Par conséquent, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte pour mesurer la couverture du sol pour un cheval rapide.

Qui était plus rapide, Phar Lap ou Secretariat ?

Secretariat a couru plus vite que Phar Lap sur la même distance, mais il y a un bémol, Phar Lap courait avec un poids plus important. Si les deux chevaux devaient courir dans les mêmes conditions, il serait difficile de prédire le vainqueur.

Seabiscuit aurait-il pu battre Secretariat ?

Bien que Seabiscuit ait été un grand cheval de course, doté d’un cœur et d’une endurance extraordinaires, il est peu probable qu’il ait pu battre Secretariat dans une course, quelle que soit sa longueur. Secretariat pouvait sortir de l’allure ou courir de l’avant, des caractéristiques qui font de lui un grand cheval.

En résumé

La vitesse élevée est le principal mécanisme de défense des chevaux dans la nature. Depuis des siècles, les éleveurs élèvent des chevaux de course pour la vitesse en imitant la sélection naturelle. L’objectif est d’obtenir les animaux les plus rapides en forçant les gènes qui contrôlent ce trait particulier.

Toutefois, cela ne suffit pas. L’essentiel est que les chevaux soient bien entraînés et motivés. Sinon, ils ne seront pas capables de courir aussi vite que leur morphologie et leur condition physique le leur permettent.

 

Daniel

J'adore les animaux ! Surtout les chevaux, j'ai été autour d'eux la plupart de ma vie, mais je suis toujours en train d'apprendre plus et j'aime partager avec les autres. J'ai acheté, vendu et débourré des chevaux de course. J'ai élevé des chevaux gagnants et j'en ai eu qui n'ont pas réussi à devenir des chevaux de course, alors nous les avons entraînés dans d'autres disciplines.

Zoo Avenue
Logo